Open World

Le Blog de Nadia BETTAR

Archive pour août, 2006

Brave Hearts… Episode3… le commencement

Posté : 13 août, 2006 @ 8:08 dans Brave hearts, Maroc de tous les jours, Tabou!! | 72 commentaires »

Sofia avait choisi sa vie… et celle de sa progéniture. Jour après jour ça grossesse devint de plus en plus décelable et sa mère commença à avoir des doutes. Le choque de la famille fut très fort, suivi d’une réaction des plus naturelles dans Notre culture, injures, coups, menaces, querelles entre les parents, horrible tension dans la famille, tout le monde culpabilisait tout le monde… au début ils voulaient la faire avorter malgré elle, car une fois son secret dévoilé, Sofia n’avait plus aucun droit humain, même au sein de sa propre famille, mais ils était trop tard et l’opération menaçait de lui prendre la vie à elle aussi, ses parents ne s’en foutaient pas trop, mais les médecins si, pour leurs travail !
Deuxième alternative, ils s’adressèrent aux parents du père, le petit père qui à lors s’assurait déjà un avenir sans problèmes en France. Le père de Sofia menaça de déposer une plainte… qui en réalité, et dans tout les cas, allait condamner sa fille à 4 Mois de prison ou plus et le condamner lui à un déshonneur qu’un petit fils illégitime venu au monde dans une prison lui rappellera jusqu’à la fin de ses jours…
Ils emmenèrent Sofia à la compagne au nord du pays, chez des gens qui avaient accepter de la garder contre un salaire mensuel. Ils la condamnèrent à y rester jusqu’à ce qu’elle donne naissance à la CHOSE (dakchi).
A lors, Sofia était enceinte de 3 Mois

Hafida rodait les rues de la ville monstre. Son ventre de plus en plus rond attirait regards incriminant, dégoût, insultes et parfois même des coups… mais aussi quelques charités ; nourriture, habits et parfois un coin où passer la nuit, de la part de quelque rares belles âmes pas assez fortes pour demander un humble « Pourquoi » ou « comment ».
Un jour, le destin voulu qu’elle croise le chemin d’une patrouille de police, (ou qu’une stratégie de nettoyage des rues fit qu’une patrouille de police croise son chemin)… Elle se retrouva après une tournée pas trop agréable et par miracle, plus de quinze jours plus tard, dans un foyer pour futures mamans célibataires, annexe d’une association humanitaire.
A lors Hafida était enceinte de 7 mois.

Leila était allée annoncer la bonne nouvelle à ses parents. Ils étaient très ouverts d’esprits certes, mais la nouvelle ne sembla pas trop les enchanter ; l’image de leur fille maman solo les mettait mal à l’aise, ils étaient obligés de remettre pieds sur terre pour atterrir dans une communauté n’ayant à faire mieux que de juger les autres, ils avez peur pour son avenir… Mais devant sa détermination, ils ne pouvaient pas grand-chose… ils ne lui promirent pas grand-chose non plus d’ailleurs.
Leila quitta la maison de ses parents, l’angoisse lui serrant la gorge et son cœur battant la crainte d’un futur obscure, dont la seule lueur portait la couleur de la solitude. Elle rentra chez elle.
A lors, Leila était enceinte d’un mois.

Hanaa suivait son parcours .Grâce à son bon fond et en quête de pansement pour ses blessures, elle multipliait ses actions de charité et en gagnait la paix et la sympathie de ceux qui la côtoyaient. Sa nouvelle allure lui valait également obsèques et serviabilité partout où elle allait.

TO BE CONTINUED

BETTAR Nadia

 

Amitié |
Enfance Solidaire |
WONDER BOY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le coin des amis
| mon nounours d'amour
| peintures et décors